Retour aux définitions
Les firewalls (pare-feu) sont souvent appelés les préservatifs pour les réseaux des entreprises.

Ils fournissent une protection digitale associée à la rapide croissance des réseaux et de la commercialisation de l'Internet.
Comme les préservatifs, beaucoup de gens ont entendu parler des firewalls mais peu de personnes les utilisent.
De plus, le nombre d'incidents de sécurité grandissant sur Internet laisse suggérer très fortement que trop peu de personnes les utilisent correctement.

Un firewall est une sorte de technologie de contrôle d'accès qui empêche les accès non-autorisés aux ressources d'information en placant une barrière entre le réseau de l'entreprise et le réseau non-sécurisé (Internet, par exemple). Un firewall est aussi utilisé pour empêcher les transferts d'information propriétaire du réseau de l'entreprise.
En d'autres mots, un firewall fonctionne comme une passerelle controlant le traffic dans les deux directions. Le firewall typique est un ordinateur bon marché fonctionnant avec UNIX éloigné de toute donnée confidentielle qui est placé entre Internet et le réseau de l'entreprise.
Certains firewalls ne permettent que le passage de l'email protégeant ainsi tout le réseau contre toutes les attaques possibles autres que contre le service email. D'autres firewalls fournissent moins de restrictions et bloquent les services qui sont connus pour être une source de problèmes.
Généralement, les firewalls sont configurés pour protéger contre les connexions interactives (Telnet par exemple) provenant du « monde extérieur ». Ceci, plus que toute chose, aide à empêcher les agresseurs de se connecter sur les machines du réseau intérieur. Les firewalls les plus élaborés bloquent le traffic de l'extérieur vers l'intérieur mais permettent aux utilisateurs de l'intérieur de communiquer librement avec l'extérieur.

Les firewalls sont d'autant plus importants qu'ils fournissent un point de rencontre où la sécurité et la vérification peuvent être imposés.
Dans une situation où un ordinateur est attaqué par quelqu'un, le firewall peut agir comme une cassette enregistrable et un outils de tracage.
Les firewalls ne peuvent pas protéger contre les attaques qui ne passent pas par le firewall. Beaucoup d'entreprises qui se connectent à l'Internet sont très concernées par les fuites de données propriétaires qui passe par ce chemin. Malheureusement pour ces concernées une disquette magnétique peut être utilisée tout aussi efficacement pour transférer des données. La politique du firewall doit être réaliste et refléter le niveau de sécurité du réseau de l'entreprise. Par exemple, un site avec des données top secrètes ne doit pas avoir de firewall du tout : il ne doit tout simplement pas avoir sa place sur l'Internet.
Les systèmes avec des données confidentielles et secrètes doivent être isolés du reste du réseau dans l'entreprise. Les firewalls ne peuvent pas vraiment protéger contre les choses comme les virus. Il y a trop de sorte d'encoder des fichiers exécutable pour les transférer à travers les réseaux. Il y a également trop d'architectures différentes et de virus pour essayer de les chercher. En d'autres mots, un firewall ne remplace pas la sécurité et la conscience de la part des utilisateurs.

En général, un firewall ne protège pas contre les attaques orientées données (attaques dans lesquelles quelque chose est mailé ou copié vers un ordinateur interne où il sera ensuite exécuté). Cette forme d'attaque s'est produite dans les anciennes et nombreuses versions de «Sendmail».

Il y a beaucoup de sortes de firewalls. Toutefois, la principale part des firewalls sont des programmes installés sur le routeur de l'entreprise ou sur un autre ordinateur. Il existe quand même des firewalls « hardware » qui sont plus rares. Ce sont des cartes électroniques qui sont branchées dans l'ordinateur. Il peut y avoir plusieurs rôles pour un firewall : certains sont filtreurs de paquets, routeurs, passerelles, ordinateur bastion, etc... Il y a aussi une large variété de firewalls pour chaque système d'exploitation : UNIX, Novell Netware, Windows NT, LINUX, etc... De nos jours, les firewalls sont des remparts efficaces contre les agresseurs de toutes sortes. Toutefois, si un firewall n'est pas proprement installé, il peut se révéler pire que de ne pas en avoir à cause du faux sentiment de sécurité qu'il procure.
[Retour aux définitions]
[Page précédente]
Valid XHTML 1.0! Valid CSS!
By JSAND [All right reserved] - Windows est une marque de Microsoft Corporation
Toute copie compléte comme partielle sans autorisation est passible d'amende - Avertissements